Archives Mensuelles: décembre, 2012

… un territoire rhizomatique d’observation …

par

«Je propose de penser le corps et le langage par leur capacité à produire des alliances fortuites avec l’espace humain. Le flâneur est en effet destiné à se présenter de corps et de… Lire la suite

De l’accueil et de la disparition I. Les rumeurs d’Hochelaga, Jean Hamelin (1971).

par

Inauguration de la catégorie Au pupitre du flâneur, qui rassemblera, pêle-mêle, des citations portant sur la figure du flâneur, des ébauches d’analyses de textes figurant dans mon corpus de thèse (et donc portant… Lire la suite

… pense plus…

par

… crack… et menotté…

par

… Je ne cherche pas ici à faire le portrait d’une ville…

par

«Je ne cherche pas ici à faire le portrait d’une ville. Je voudrais seulement essayer de montrer – avec toute la part de gaucherie, d’inexactitude et de fiction que comporte un tel retour… Lire la suite

… je ne respecte pas le tout…

par

«Le plaisir du texte n’est pas forcément de type triomphant, héroïque, musclé. Pas besoin de se cambrer. Mon plaisir peut très bien prendre la forme d’une dérive. La dérive advient chaque fois que… Lire la suite

L’arbre à souliers

par

Scherm

par

«le ciel – une bobine de film»

par

une croix de fer rognée de prières est tombée sur l’asphalte sans qu’on ne l’entende   des mains l’auront trouvée au hasard des heurts où le corps du christ rejoint les retailles de… Lire la suite

«… comme si mes pas engendraient la parole…»

par

«Il n’y a de temps perdu que pour les comptables de l’existence. Il n’y a que du temps passé à vivre. Et on peut vivre de bien des façons. Rêver ou flâner vous… Lire la suite

  • Hoche’élague, c’est quoi?

    Présentation du projet sur le webzine Cousins de personne en cliquant ici.
  • Rejoignez 871 autres abonnés