kisses like a breadcrumb trail

[Série 9. Suite de Zou le bec, hello le bisou.]

Ça commence d’abord avec l’envie d’un café. Par habitude, je me dirige vers le Trou, qui n’est pas bien loin de la « pastille » ou de la « rondelle » (le nom de l’endroit varie selon qu’on a un mal de gorge ou bien qu’on soit féru de hockey). Bref, il s’agit d’un café de passage de la station de métro Berri-UQAM. Tout ce qu’on y vend l’est pour emporter. Enfin, ce qu’on ne vend pas aussi.

Capture d’écran 2013-02-13 à 15.25.51

Je suis donc là, à me dandiner devant muffins et croissants, oscillant d’un pied à l’autre et du talon à la pointe du pied comme s’il s’agissait de simuler une marche. Parce qu’il faut le dire : aujourd’hui, l’attente est longue avant qu’on adresse la parole à quiconque, de l’autre côté du comptoir. On est tout affairé à préparer un panini et l’opération semble démesurément complexe. Donc, l’attente.

Capture d’écran 2013-02-13 à 15.26.17

Tandis que je me balance d’un pied à l’autre, je remarque sur la joue d’un grand calâbre basané, de l’autre côté de l’îlot du Trou, des traces sur la joue droite que je crois être une ecchymose. Il se retourne une fois, puis deux, pour qu’enfin je me rende compte qu’il s’agit d’une trace franche de rouge à lèvres. Au moment de commander un grand corsé et un muffin à la banane et aux noix – l’intervention paninienne s’étant terminée sur une note de 5,40$ – les mêmes marques poignent sur les joues d’un autre commis. À l’approche de la Saint-Valentin, j’ose croire à des peintures de guerre – réminiscence de Pat Benatar. Mais je me prends au jeu et tente de retrouver, tel Hansel et Gretel, le chemin menant vers les lèvres en question.

Capture d’écran 2013-02-13 à 15.26.27

Je m’attendais à trouver, tout au bout, quelque chose comme une gérante grimée, des orteils jusqu’au bout des doigts, mais c’était beaucoup plus simple – et je pourrais ici tomber sous le joug du cliché. C’est plutôt entre deux joues légèrement grêlées que j’ai trouvé ces lèvres. Je les vois souvent, du moins quelques fois par semaine, à hauteur des yeux, alors qu’elles formulent les mots convenus de la tâche : « De la crème et du sucre, c’est bien ça? Vous prendrez autre chose? Ça fera … » Il ne lui restait plus qu’un voile de rouge, mais par un mardi semblable à tous les autres, j’ose croire qu’il s’agit là de l’indice d’une passion naissante.

Capture d’écran 2013-02-13 à 15.26.57

J’ai quitté les lieux avec mon café, mon muffin… et quelque chose comme un bonheur anonyme – pour emporter.

Publicités