De l’herbe

On m’a raconté qu’Hiroshima s’est occupé, pendant tout un après-midi, à couper les touffes d’herbe qui ponctuent la cour arrière du bloc. Il a dû s’immiscer par la porte ajourée donnant sur la ruelle avant d’enjamber la clôture, s’installer à quelques pas de la figurine du Grand Schtroumpf, tachée de boue, et de la peluche de Fozzie Bear (marquant dans son rôle de Fezziwig) qui sert de tabac à chiquer pour la masse noire qui y rôde.

J’aurai appris, ce jour-là, que P’tit gars est gaucher: c’est une question de ciseaux à bouts ronds et à poignées vertes.

Publicités