Page 51

De l’arrière-plan au premier plan, en nuances de gris, encadrés par ce qui serait un poteau électrique, à gauche, et le tronc d’un frêne de Pennsylvanie, à droite, autrement connu sous le nom de red ash : des terrains de jeu de la cour de l’école Baril destinés au jeu des quatre coins, au ballon-chasseur et au ballon-diamant – une variante du jeu du drapeau; une clôture que, à force d’usage, on a baptisée Frost ou Daviau – une séparation aux mailles tirées et rouillées auxquelles se fondent six silhouettes d’enfants, attifées de tuques, foulards, manteaux et capuchons; six regards curieux portés de l’autre côté du rideau troué; une ou deux mains nues sur le métal mordant; un tracteur Landini 6500, dit Colpron, équipé d’une pelle à neige et d’un dispositif de nettoyage à haute pression et dont la bordure du toit est identifiée par les numéros « 006513 » et « 241 » – la jante de la roue arrière rappelle l’étoile d’un badge d’un shérif; un trottoir ruisselant d’une eau pulvérisée par le tracteur ; une caricature de rivière ou de fleuve, le long du trottoir.

Publicités