… une arrivée de soi…

«Le territoire est devant nous. Notre lieu nous attend, tronc parfait dissimulant nos chaloupes, nos canoës, nos textes. On compose à mesure, chaque fois, un mot, une brique, une parole donnée, un serment, un regard, une promesse, une étreinte, chaque jour nouveau, chaque début étant une arrivée chez soi, stigmatisant dès lors autour de notre propre histoire ce qui restera valide, ces matériaux aléatoires avec lesquels, plus tard, d’autres feront l’histoire : tout ce bel argile qui se prêtera aux inventions magnifiques de nos enfants. »

GIRARD, Jean Pierre. 2005. Le Tremblé du sens. Apostille aux Inventés. Coll. « Le soi et l’autre ». Montréal : VLB éditeur, p. 39.

Publicités