Archives Mensuelles: avril, 2015

«I sat upon the shore»

par

I think we are in rats’ alley Where the dead men lost their bones. Je pense que nous sommes dans l’impasse aux rats Où les mots ont perdu leurs os. La Terre vaine,… Lire la suite

«… sur le bord de l’î-île…»

par

«Donc cette aire rugueuse à l’oeil, appelée galerie n’en constitue pas mon dans son décor de hangars, de passerelles et de cordes à linge une espèce de paradis pour les jeux. Considérons-la d’abord… Lire la suite

«13. Le radeau de la Méduse»

par

«Il y a une forme de plaisir certain à s’abandonner aux hasards des vagues et des vents. Quand tu fermes les yeux, au creux de ton lit aussi bien qu’allongé au bas de… Lire la suite

«On dirait un radeau…»

par

«Je le vois qui se perd…»

par

«Aurai-je longtemps le sentiment du merveilleux quotidien? Je le vois qui se perd dans chaque homme qui avance dans sa propre vie comme dans un chemin de mieux en mieux pavé, qui avance… Lire la suite

Mouliner

par

[Série 7. Suite de Keep on ridin’.] Passer devant le dépanneur Roland, c’est banal. Il suffit d’aller rue de Chambly, entre les rues de Rouen et Ontario. On le repère même les yeux… Lire la suite

temps des sucres, temps déçus

par

il suffit d’entailler ruelle Thibault un poteau d’Hydro trois jours plus tard peut-être avant le marcheur pourra y récolter deux ou trois mégots

Bourgeons et baudruches

par

«And the echoes of the chamber answered me — “what was it?”»

par

«[…] « what was it? »»

  • Hoche’élague, c’est quoi?

    Présentation du projet sur le webzine Cousins de personne en cliquant ici.
  • Rejoignez 871 autres abonnés