Archives Mensuelles: mai, 2015

Briques, minou, matelas

par

Publicités

Cowboy

par

«Nulle hiérarchie, nulle préférence.»

par

Vie sans surprise. Tu es à l’abri. Tu dors, tu manges, tu marches, tu continues à vivre, comme un rat de laboratoire qu’un chercheur insouciant aurait oublié dans son labyrinthe et qui matin… Lire la suite

«… je ressentis alors plus de curiosité que de crainte…»

par

Il arriva alors que, pendant une pause – j’ai toujours fait beaucoup trop de pauses pendant ma vie –, tandis que j’étais couché entre mes tas de terre, j’entendis brusquement un bruit dans… Lire la suite

«… le début de l’encombrement.»

par

«Tu te souviens (on te l’a souvent raconté) qu’enfant tu ne parlais que très peu, que tu feignais d’écouter. C’était tes premières parades. Devant toi, défilaient les discours. C’était comme le début de… Lire la suite

«Qu’est-ce que tu cherches?»

par

«Ouvrez grand!»

par

Lunchtime atop a rocking chair

par

«… rats, raccoon bones, snake skeletons…»

par

[…] I’m afraid nothing can be helped and all letters must be returned unopened. Poetry must die so poems will live again. Mines : there were no cities of golden-haired women down there… Lire la suite

Trois mégots, deux tuyaux et une ruelle pas verte

par
  • Hoche’élague, c’est quoi?

    Présentation du projet sur le webzine Cousins de personne en cliquant ici.
  • Rejoignez 898 autres abonnés