«… il survécut à l’exercice, n’y sacrifiant que ses sourcils.»

« Charles Mansour – qu’Il soit loué entre tous -, ‘‘un inconnu au teint bistre’’, d’après un billet de l’époque, installa sa famille sur le lot de la rue Notre-Dame, face au port et à un jet de pierre du quai Davidson. Il est écrit qu’avant même d’établir un plan, Mansour avait rassemblé ses proches sur son lopin de terre. Il est rapporté qu’il traça sur le sol le plan de l’immeuble à l’aide de cendre, de coton, de graines et de naphte et, qu’une fois le graphique complété, il se planta au milieu, emmitouflé dans des couvertures gorgées d’eau, avant de demander à son aînée de mettre le feu au diagramme. Il vit alors danser sa création avant même de la mettre au monde. Devant ses yeux flambait son imagination. Qu’Il soit béni et vénéré. Premier exploit immédiatement suivi du second : il survécut à l’exercice, n’y sacrifiant que ses sourcils. »

Pierre Samson, Arabesques, Montréal, Les Herbes rouges, 2010, p. 47.

Publicités