«… dans le silence…»

«Marche: enfouir la tête dans le silence, la plus rafraîchissante des eaux

 

[…]

 

Le poétique: le presque rien qui enserre le monde»

 

Peter Handke, Hier en chemin. Carnets, novembre 1987-juillet 1990, trad. de l’allemand (Autriche) par Olivier Le Lay, Éditions Verdier, coll. «Der Doppelgänger», Lagrasse, 2011, p. 337.

Publicités