Archives de Catégorie: Au pupitre du flâneur

Page 24

par

Au premier plan de cette photographie en noir et blanc, quatre barreaux du garde-corps – à l’extrême-gauche, on aperçoit les bouts d’une frise de fer forgé. Dans la rue, plus bas, deux hommes… Lire la suite

Page 15

par

On a devant soi une photographie en couleurs. Elle a vraisemblablement été prise en plongée du haut d’une galerie. Il s’agit d’un diptyque dont la séparation est assurée par une clôture. À gauche,… Lire la suite

Page 13

par

Prise à contrejour. Noir et blanc. La ligne des toits est nette, ponctuée d’antennes de télévision et de cheminées. La silhouette des habitations se fond au cadre noir qui ceint l’image. Derrière un… Lire la suite

mais le nord / ne serait nulle part

par

Cinq-zéro-huit-trois: 1 Avec sa croix de Saint-André, ses feux, sa lisse argentée, il scintille, stoïque au soleil vaillant, le mât du passage à niveau. ……………………….. À l’ouest, tout juste (à peine), du viaduc,… Lire la suite

les mains vides

par

[…] Il n’y a plus d’Indiens à Hochelaga ‘ Y avait nous, les gamins du faubourg Qui avons grandi sans boussole sans pôle Sans maîtres à vénérer sinon des joueurs de hockey Le… Lire la suite

La maison du roi est vide (diptyque)

par

des riens

par

  «On ne sait pas ce qu’il faut, ou faudrait : du nombre revenant sous la monotonie, des emplois, du travail, le plein-emploi du temps et des signes, oui, bien sûr, tout cela d’abord… Lire la suite

la flânerie n’est pas un luxe

par

«Tout d’abord, j’y reviens, la flânerie n’est pas un luxe. Même si elle accompagne une bonne part de la littérature des XIXe et XXe siècles et si, comme telle, elle fait partie du… Lire la suite

un acte sans fin recommencé

par

«Une ville est une réserve, une puissance, mais aussi un acte sans fin recommencé, un ensemble vivant qui ne vit que de ce qui frémit dans sa trame. Une ville est une somme… Lire la suite

De l’herbe

par

On m’a raconté qu’Hiroshima s’est occupé, pendant tout un après-midi, à couper les touffes d’herbe qui ponctuent la cour arrière du bloc. Il a dû s’immiscer par la porte ajourée donnant sur la ruelle… Lire la suite

  • Hoche’élague, c’est quoi?

    Présentation du projet sur le webzine Cousins de personne en cliquant ici.
  • Rejoignez 898 autres abonnés