Archives de Catégorie: citation

«faire monde»

par

« Au-delà de l’opposition, peu pertinente, de l’urbaniste et de l’architecte, l’option décisive est de ‘‘faire monde’’, de créer des espacements permettant aux individus de se tenir dans le temps et dans l’espace.… Lire la suite

«pour rentrer chez lui»

par

« Un homme qui, pour rentrer chez lui, peut seulement s’égarer. Il doit trouver chaque fois, un chemin différent. » CANETTI, Elias. 1978 [1973]. Le Territoire de l’homme. Réflexions : 1942-1972. Trad. de l’allemand par Armel… Lire la suite

«c’est l’objet qui dérive»

par

«Les liens entre des sites Web, qui représentent les mailles du réseau, peuvent se multiplier à l’infini. Ils indiquent les connexions possibles, des parcours multiples et réversibles: le terme « rhizome » est utilisé pour… Lire la suite

«Je ne suis pas fou»

par

«Tant que je perçois le monde comme hostile, je lui reste lié: je ne suis pas fou.» Barthes, Roland. 1977. Fragments d’un discours amoureux. Coll. «Tel Quel». Paris: Seuil, p. 105.

«I found myself again sitting in the library, and again sitting there alone.»

par

… à force de tourner en rond…

par

«[À] force de tourner en rond, les déracinés préservent leur identité et s’improvisent même un abri. Fait de quoi? D’habitude, je pense, du matériau brut de la répétition, transformé en gîte. Ces habitudes… Lire la suite

… une arrivée de soi…

par

«Le territoire est devant nous. Notre lieu nous attend, tronc parfait dissimulant nos chaloupes, nos canoës, nos textes. On compose à mesure, chaque fois, un mot, une brique, une parole donnée, un serment,… Lire la suite

En débutant

par

  «Cette ville était le MONDE et je m’y promenais comme si je n’avais pas d’histoire, comme si j’allais à la rencontre de la vie, en débutant.» Paul Nizon, «Marcher à l’écriture» dans… Lire la suite

Un cortège funèbre

par

«Eh oui, les gens travaillent. C’est lundi matin. Ils sont mal réveillés. Qui va au travail le lundi matin avec le sourire?– Ils avaient l’air tellement perdus. On aurait dit des morts. Un… Lire la suite

Pour une occasion spéciale

par

« Je vis dans une très vieille maison où […] peu à peu j’ai perdu toute trace de moi[1] » dans une petite maison grise où l’aigre huile fouille la muse hic, dèche erre, s’accorde… Lire la suite

  • Hoche’élague, c’est quoi?

    Présentation du projet sur le webzine Cousins de personne en cliquant ici.
  • Rejoignez 877 autres abonnés