Paysage nocturne

par

[Série 9. Suite de Dans les villes] Certains soirs de grand vent, je laisse le rideau de la porte-patio ouvert. Avant de me coucher, je déplace les pots de géraniums et de coléus… Lire la suite

«Pots de vin et plus»

par

Un incroyable personnage

par

[Série 10. Suite de les rencontres qui bouleversent parfois l’équilibre et accélèrent le rythme cardiaque] Je venais de traverser l’avenue de Charlemagne lorsque je l’ai remarquée, un peu plus loin sur la rue… Lire la suite

«Whassup?!»

par

«Ce soir-là, il ne s’est pas levé…»

par

Construire des ruines

par

«… pêle-mêle quelque part entre la tête et le coeur…»

par

« Rôdent dans ma tête, une multitude de coins de rue, d’innombrables refrains, la répétition obsédante de certains mots, des visages, des corps, des gestes et des dialogues pêle-mêle quelque part entre la… Lire la suite

Le soleil, le pied

par

«Derrière les murs, nous sommes cuits…»

par

«… trois questions parallèles et anachroniques…»

par

« Je me contenterais de formuler trois questions parallèles et anachroniques: où faut-il regarder afin d’apercevoir la ligne d’horizon du paysage actuel? En d’autres mots: où habitons-nous et qu’habitons-nous?» Marcel Labine. 2015. «La… Lire la suite

  • Hoche’élague, c’est quoi?

    Présentation du projet sur le webzine Cousins de personne en cliquant ici.
  • Rejoignez 898 autres abonnés