… je ne respecte pas le tout…

par

«Le plaisir du texte n’est pas forcément de type triomphant, héroïque, musclé. Pas besoin de se cambrer. Mon plaisir peut très bien prendre la forme d’une dérive. La dérive advient chaque fois que… Lire la suite

L’arbre à souliers

par

Scherm

par

«le ciel – une bobine de film»

par

une croix de fer rognée de prières est tombée sur l’asphalte sans qu’on ne l’entende   des mains l’auront trouvée au hasard des heurts où le corps du christ rejoint les retailles de… Lire la suite

«… comme si mes pas engendraient la parole…»

par

«Il n’y a de temps perdu que pour les comptables de l’existence. Il n’y a que du temps passé à vivre. Et on peut vivre de bien des façons. Rêver ou flâner vous… Lire la suite

On marche pour que le quotidien ne s’atrophie pas

par

[Série 6. Suite de Les manières des mesures IV – je prends mon temps malgré moi.] Lundi soir, aux environs de 22 h. On emprunte un trajet qui n’est déjà plus le nôtre,… Lire la suite

L’arbre à pain

par

Une vadrouille, des géraniums

par

C’est une terrasse qui livre sa petite histoire comme s’il s’agissait d’une marmaille brouillonne. Une vadrouille, un sapin poussiéreux en plastique gris, une rose en peluche, une corde à linge, du treillis pour… Lire la suite

… sa fonction est celle d’un écran…

par

«Ce qui fascine tant Balzac dans cette figure du Flâneur, c’est peut-être son caractère malléable à souhait. Le Flâneur n’a pas de consistance réelle parce que, précisément, sa fonction est celle d’un écran… Lire la suite

… mieux, une expérience du réel…

par

«L’analogie entre le monde tel qu’on l’expérimente et sa représentation est de moins en moins sensible. Mais en tout état de cause la représentation reproduit le réel ou, mieux, une expérience du réel.… Lire la suite

  • Hoche’élague, c’est quoi?

    Présentation du projet sur le webzine Cousins de personne en cliquant ici.
  • Rejoignez 898 autres abonnés